Communiqué de presse du 1er septembre 2017

Le Groupement des Professions de Services (GPS) considère en effet que les mesures annoncées le 31 août créent des conditions plus favorables à la création d’emplois et à l’amélioration du dialogue social dans les entreprises, petites et grandes. Les entreprises de services, principal moteur de création d’emplois de notre pays, font depuis des années le constat d’un marché du travail figé et segmenté (CDI, CDD, agents publics, travailleurs indépendants, chômeurs...). Avec le contrat de chantier ou la possibilité d’adapter certaines modalités du CDD, le gouvernement fait un premier pas vers plus de souplesse.

Le GPS, qui soutient depuis de nombreuses années plusieurs de ces propositions, ne peut que s’en féliciter. Il restera toutefois vigilant sur la mise en œuvre des ordonnances et sur les mesures qui aboutiraient à instaurer toute forme de taxation supplémentaire sur les contrats courts.

Les entreprises de services sont le véritable observatoire des nouvelles formes d'organisation du travail et d’emplois qui émergent et se développent à la faveur des attentes des citoyens- consommateurs, et des mutations technologiques. Le GPS regrette donc que les ordonnances n'apportent pas de solutions pleinement adaptées à ces évolutions en donnant souplesse et sécurité aux entreprises comme à leurs collaborateurs.

La France est devenue en effet un grand pays de services avec des champions de rang mondial dans une très grande diversité de secteurs et un tissu d’entreprises de toute taille irrigant le territoire. Il est urgent de conforter ces atouts et de les valoriser.

Car nos entreprises montrent des signes d’essoufflement : tassement inquiétant des échanges de services (+ 18 milliards en 2015 contre 29 millions fin 2016 !) , poursuite de la dégradation des marges malgré la montée en puissance du CICE, compétitivité coût inférieure à celle de l’Allemagne. Alors que le prochain choc économique de grande ampleur pourrait être celui de l’économie des services, nous encourageons le gouvernement à poursuivre résolument les travaux de simplification et d’adaptation du code du travail, dans un esprit d’innovation sociale au bénéfice de tous et d’une croissance durable.

Pour y parvenir, le GPS appelle de ses vœux une concertation nationale, rassemblant tous les acteurs légitimes pour élaborer une vision partagée du travail de demain et aboutir à un accord définissant les modalités équitables et innovantes de réforme du marché du travail (nouvelles modalités contractuelles, statut de l’actif, trajectoires professionnelles et formation, financement de la protection sociale, ...). La France vient de franchir une étape mais n’est pas au bout du chemin des réformes. 

Télécharger le communiqué de presse

Twitter

Gps_Services RT @CercleLesEchos: OPINION. Avec les nouvelles technologies et la transformation des usages, les activités servicielles sont appelées à se…
Gps_Services RT @CCI_IdF_Presse: [Tribune @didier_kling pdt @CCI_Paris_IdF] #EconomieServicielle : L'ère des #services ne fait que commencer via @LesEch
Gps_Services RT @jubertiaux: @CMartinGps @pgoetzmann @Gps_Services @CCI_Paris_IdF L'exemple de proposer désormais de venir chercher son linge sale et de…
Gps_Services RT @CMartinGps: @pgoetzmann il y a un glissement de la valeur vers l’usage du client, le service - l’enjeu pour les acteurs économiques est…
Gps_Services RT @CMartinGps: ⁦@pgoetzmann⁩ : « Nécessité, en matière de services, d’avoir une logique « écosystémique » entre des acteurs même concurren…
Le site du GPS utilise Google Analytics, aucune donnée personnelle sensible ne sera utilisée.
Vous avez le choix de nous autoriser à déposer le cookie Google Analytics à des fins de mesure d'audience, ou de refuser, en cliquant sur le bouton correspondant.
En savoir plus Accepter Refuser