Le fil d'actus

Analyse du rapport "Les métiers en 2022"

Les chiffres du chômage diffusés en cette fin avril font état d’un nouveau record historique en France, la barre des 3,5 millions de chômeurs ayant été dépassée. En parallèle, la publication du rapport "Les Métiers en 2022" apporte de l’espoir sur le long terme, avec une estimation de 800 000 postes par an à pourvoir d’ici à 2022 et un marché du travail toujours plus favorable aux métiers du secteur des services.

Lire la suite : Le chômage en hausse, mais les services créent l’emploi

Communiqué de presse du GPS édité le 29 avril 2015

Dans le prolongement de l’appel lancé en mars dernier par 34 entreprises et 25 fédérations, Christian Nibourel, le président du Groupement des Professions de Services a donné le 21 avril 2015 le coup d’envoi de la mobilisation des entreprises de services en se fixant pour objectif de réunir en novembre prochain les Assises des Services pour proposer un Pacte Services pour la France.

Lire la suite : Les entreprises de services engagent leur action nationale

AFP
L'Agence France Presse a diffusé le 10 avril une dépêche qui reprend les principaux éléments d'interpellation contenus dans le communiqué de presse du GPS du 10 avril.
Voici le texte du communiqué de presse du GPS.

Aides publiques à l’investissement : le GPS regrette que les services soient exclus du dispositif.

Le gouvernement a présenté le 8 avril un dispositif de soutien à l’investissement des entreprises afin « de consolider et accélérer la reprise économique ». Il a précisé que ces aides seront réservées aux investissements « de nature industrielle » privilégiant ainsi une relance par l’industrie.

Lire la suite : "Aides publiques à l'investissement : les entreprises de services regrettent leur...

Article paru dans Les Echos du 05 mars, par Augustin Landier et David Thesmar

« Notre déficit d'emplois n'est pas dans les secteurs champions de la commande publique ou de la subvention que sont l'industrie et le bâtiment (nous avons plutôt un excès d'emplois dans ces secteurs), mais dans les services à la personne. Plus de la moitié du chômage français s'explique par un déficit d'emplois dans le commerce et l'hôtellerie-restauration (Thomas Piketty faisait il y a vingt ans un constat similaire). Le progrès technologique a fait disparaître de nombreux emplois d'ouvriers et de secrétariat, mais il augmente les besoins dans les métiers non automatisables. Singulièrement, l'éducation et la santé apparaissent immédiatement après dans la liste des secteurs atrophiés en emplois, en comparaison de l'Amérique. »

Lire l'intégralité de l'article sur Les Échos

Article paru dans Le Figaro du 04 mars avec AFP

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron veut d'ici juin une "feuille de route" destinée à favoriser l'emploi et l'innovation dans les services, secteur moins souvent évoqué par les acteurs publics que celui de l'industrie.

"Notre volonté est de rapprocher la logique de l'industrie et des services", a dit le ministre à l'issue d'une réunion avec la Commission nationale des services (CNS), qu'il préside et qui doit travailler à ce rapprochement. "Il faut sortir de ce distinguo qui est constamment fait dans l'économie française et qui n'a plus de sens", a dit Emmanuel Macron, dont le prédécesseur Arnaud Montebourg avait très fortement mis l'accent sur la relance industrielle en France. Dans le but de "faciliter la création d'emplois et l'innovation", le ministre a indiqué qu'il souhaitait "revoir d'ici le mois de juin" la CNS "avec une feuille de route extrêmement concrète et précise."

Lire la suite : Emmanuel Macron veut soutenir l'emploi dans les services

Interview de Christian Nibourel dans Good Morning Business du 3 mars, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.

"Les services accélérateurs de la croissance dans tous les secteurs de l'économie" : Christian Nibourel est venu défendre le poids des services dans l'économie d'aujourd'hui et de demain, leur compétitivité, leur complémentarité avec l’industrie... Après avoir averti que "Si on n'y prête pas attention, on va perdre la bataille des services comme on a perdu la bataille de l'industrie", le Président du GPS a appelé à une prise de conscience nationale pour créer les conditions en France d’un leadership des services en Europe.

Voir l’intégralité de l’interview en replay sur BFM Business

Interview de Christian Nibourel dans Les Echos du 27 février 2015

Pourquoi, le GPS, plutôt habitué au travail de fond discret, a-t-il décidé de prendre la parole ?

Il est temps d’installer les services comme un secteur majeur de l’économie. C’est la raison pour laquelle nous allons adresser au gouvernement et aux parlementaires une lettre ouverte de sensibilisation. Aujourd’hui, les services marchands représentent près de 50% de la valeur ajoutée produite en France (près de 80% si on ajoute le commerce et les services publics) et 9,8 millions d’emplois marchands. Les ménages y consacrent plus de 60% de leur budget à la consommation.

Lire la suite :  Il faut lever les freins à la croissance du secteur des services

Le Groupement des professions de services (GPS) interpelle le gouvernement et les parlementaires.

SERVICES

Les entreprises du secteur des services ont décidé de faire parler d’elles. Alors que le thème de la désindustrialisation de la France fait florès, la formidable dynamique de métiers aussi divers que les services à la personne, l’hôtellerie-restauration, la banque, l’informatique, la propreté ou encore le travail temporaire n’est non seulement pas reconnue à sa juste valeur, mais encore elle est freinée.

Lire la suite : Pourquoi l’heure des services a sonné

L’économie est affaire de chiffres et de psychologie. Le baromètre des services que publie le GPS pour la fin de l’année 2014 nous montre une nouvelle fois que ces deux composantes ne sont pas forcément concordantes.

Mesuré par les enquêtes de la Banque de France sur le climat des affaires, l’état d’esprit des chefs d’entreprise demeure morose. C’est incontestable. Le mois de décembre 2014 confirme la lente dégradation de leur moral au long de l’année écoulée. Il semble, compte tenu de cette ambiance, peu probable d’assister à un redressement sensible des investissements au cours du premier semestre de 2015.

Lire la suite : Entre morosité et frémissement

Twitter

Gps_Services Les services ont toujours cru en l’industrie. Ils ont créé 95 000 emplois net en 2018 – Bravo la 🇫🇷 @AgnesRunacherhttps://t.co/MwJsaY4MjG
20hreplyretweetfavorite
Gps_Services Et + d’emploi dans les services marchands : 95 000 emplois net créés en 2018 @murielpenicaud @AgnesRunacher @LCI https://t.co/7xuWCujOzJ
20hreplyretweetfavorite
Gps_Services Bravo aux 29 certifiés du Certificat de Compétences Services - Relation Client @acticall @armatislc @ComdataGrouphttps://t.co/zTrRIgoVMd
Gps_Services .@CNibourel , président du GPS, participe à la remise des premiers Certificats de Compétences Services - Relation C… https://t.co/S01EWHVWXW
Gps_Services RT @sp2C_general: @CNibourel du @Gps_Services : Discours d’introduction de remise des parchemins du CCS-RC https://t.co/jftPtdEj9i
Le site du GPS utilise Google Analytics, aucune donnée personnelle sensible ne sera utilisée.
Vous avez le choix de nous autoriser à déposer le cookie Google Analytics à des fins de mesure d'audience, ou de refuser, en cliquant sur le bouton correspondant.
En savoir plus Accepter Refuser